placeholder

La fierté noble de Heuvelland

Sur les flancs magnifiquement inclinés entre le Mont Rouge et le Mont Noir, en plein cœur du Heuvelland, se trouve Martin, le vigneron. C'est à cet endroit précis qu’ il travaille sur sa mission: faire les meilleurs vins belges possible, avec une fierté noble et un profond respect pour la nature et le climat. 

Raisins de Heuvelland

L'histoire d'Entre-Deux-Monts

Prédestination

Trois générations de la famille Bacquaert sont à la base de ce domaine viticole. Tout a commencé avec le grand-père Jean qui a réussi à devenir propriétaire des premières parcelles, situées sur les flancs magnifiquement inclinés entre le Mont Rouge et le Mont Noir, au milieu du siècle dernier. Le père Yves, un ambitieux marchand de vin et de boissons, a légué le désir d’entreprendre à son fils Martin et lui a surtout inspiré l'idée de faire du vin lui-même. C’était donc une évidence que Martin devienne viticulteur.

« Je n’ai jamais poussé Martin à cultiver lui-même la vigne. Il a vraiment tracé sa propre voie. Bien sûr, au besoin, je lui ai soufflé quelques idées ici et là. » Yves Bacquaert

Indépendance

L’idée de produire ses propres vins a mûri et s’est développée au fil des générations et des années, comme le vin. Poussé par son amour de la nature, Martin s’est lancé dans des études de bio-ingénieur. Quand il avait une vingtaine d’années,  il s’est lié d’amitié avec un fils de viticulteur. Ce dernier lui permettait de participer de temps en temps aux vendanges et c’est là qu’est née sa passion pour la viticulture. Cela n’a pas échappé à Yves, père de Martin, qui l’a incité à poursuivre une maîtrise supplémentaire en viticulture et en œnologie en France, une décision qui allait s’avérer déterminante. Martin a obtenu un diplôme officiel de viticulteur-œnologue et a ensuite acquis une expérience considérable dans plusieurs domaines viticoles de renom français (Bordeaux, Montpellier) et italiens (Frioul). Fort de ces expériences internationales, Martin s’est senti prêt à franchir le pas et à produire lui-même des vins belges

« Les premières années ont été une sacrée école pour moi. En plus, vous devez d’abord investir énormément d’argent et être patient avant de pouvoir récolter les fruits de tous vos efforts. Il faut vraiment être sûr de soi pour continuer à croire en soi et au projet que l’on a en tête. » Martin Bacquaert

Martin et son père Yves

Persévérance

Le rêve d’Yves, père de Martin, de planter son propre vignoble sur les terres de son grand-père Jean s’est réalisé en 2004, quand père et fils ont planté les 1000 premiers pieds de vigne. Dès la première récolte en 2008, il est apparu que le terroir du grand-père Jean avait les qualités nécessaires pour se faire immédiatement un nom. Les raisins étaient d’une qualité excellente. Les étoiles étaient donc alignées pour faire un vin belge par excellence.

« Nous n’étions certes pas les premiers à cultiver de la vigne dans le Heuvelland ni en Belgique, mais on manquait d’expérience à l’époque. Oui, il y a eu des moments de doute. » Martin Bacquaert

Même si Martin était né pour être viticulteur, de nombreux obstacles se sont dressés sur sa route. De plus, il n’est pas évident de produire un produit traditionnel comme le vin dans une région plutôt septentrionale, connue pour son climat frais. Ces dernières années, les caprices de la nature ont posé un défi croissant. La sécheresse et la chaleur exceptionnelles, les précipitations extrêmes, le vent, le gel ou la grêle sont désormais pour l’équipe du domaine Entre-Deux-Monts des éléments externes à prendre de plus en plus en compte.  

Climat frais à Heuvelland

« Un climat frais est parfait pour l’élaboration de vins mousseux. En revanche, ce ne fut pas une tâche facile au début pour nos autres vins. Amoureux de la nature, je trouve quelque peu contradictoire que le changement climatique ait justement une influence positive sur la qualité de nos vins tranquilles. » Martin Bacquaert

La fierté noble

Le domaine viticole a été agrandi graduellement, de 3 hectares en 2005 jusqu’à bien 18 hectares aujourd’hui. Ce travail de pionnier a résulté en une machine bien huilée, dans laquelle une équipe de 5 personnes continue à œuvrer chaque jour. Notre domaine viticole n'a cessé de croître pour devenir l'une des plus grandes exploitations viticoles belges, produisant quelque 100 000 bouteilles par an. Nos vins mousseux, blancs, rouges et enrichis en alcool sont aujourd’hui estimés par des connaisseurs et des passionnés. 

« Je suis très fier de ce que nous avons accompli, mais nous gardons les pieds sur terre. Nous sommes largement tributaires de la nature. Chaque année est différente et nous en tirons le meilleur parti grâce à notre équipe formidable ! » Martin Bacquaert

Joie et tristesse

Faire du vin est un métier, une passion, mais certainement pas une science exacte. La joie et la tristesse se succèdent, comme les saisons dans nos vignobles. Nous sommes aux anges quand nous constatons que la vendange est de grande qualité, quand un avis positif arrive dans la boîte aux lettres, quand nous remportons une médaille importante ou quand quelqu’un nous fait un simple compliment. Notre inquiétude est tout aussi grande lorsque l’on prévoit du mauvais temps, qu’une certaine maladie a été détectée dans le vignoble ou que cela ne va tout simplement pas comme nous le souhaitons. La qualité de nos vins dépend de tant de facteurs externes que cela nous rend d’autant plus fiers dans les moments de joie et d’autant plus déterminés dans les moments un peu plus difficiles ! 

« Martin a réussi à me transmettre sa passion au fil des ans. Notre famille vit au rythme du domaine Entre-Deux-Monts. Nous partageons la joie quand tout va bien et l’inquiétude quand cela va moins bien. Je suis très fière de mon mari. » Anaïs, épouse de Martin

Ontdek onze wijnen

Benieuwd naar onze wijn? Hier vind je alvast wat je niet mag missen.

Savoir tout sur les raisins et les saveurs de nos vins ? Inscrivez-vous à notre lettre d’information.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×